Skip to main content
0

Aussi connue sous le nom de fleur d’hibiscus, elle est en passe de devenir une vraie vedette grâce à ses multiples bénéfices nutritionnels, gustatifs et sensoriels. L’hibiscus n’a pas fini de faire son nid dans les cuisines et les bars trendy… 

Selon certains, la fleur d’hibiscus aurait mille vertus. La fleur d’hibiscus, ou plus précisément l’hibiscus Sabdariffa, une variété comestible dont les calices situés à la base des pétales sont vendus séchés dans le monde entier. En France, par commodité de langage, on désigne cette partie de la plante sous le nom de fleur d’hibiscus. En Afrique, elle est connue sous le nom de bissap ou de karkadé.

Quelle est sa saveur ?

Sur le plan gustatif, la fleur d’hibiscus offre un parfum délicieusement acidulé, fruité et légèrement floral très apprécié par les gourmands de tout poil et par les amateurs de Pink Food, qui l’utilisent pour teinter leur préparation d’une superbe couleur rose.

Tout comme les fruits rouges, la fleur d’hibiscus contient des anthocyanes, des antioxydants puissants. Mais aussi de la vitamine C et du bêta-carotène : trois éléments essentiels pour une peau radieuse et une énergie au top !

Mais pour profiter des bienfaits de la fleur d’hibiscus, encore faut-il sélectionner cette plante avec soin. Heureusement, la récente notoriété de cette plante lui offre une certaine visibilité : on la trouve désormais dans la plupart des magasins bio et des herboristeries, et dans certaines pharmacies. Pour bien la choisir, privilégiez une marque biologique, et assurez-vous que les calices sont entiers et incarnats. Le produit à éviter ? L’hibiscus présenté sous forme de poudre noirâtre, moins qualitatif.

Et en cuisine alors ?

Le point bonus de l’hibiscus, sur le plan culinaire ? Il fait office de colorant naturel, et agrémente les préparations et les boissons d’une couleur rose flamboyante.

En infusion dans un liquide chaud ou une sauce, les calices d’hibiscus dégagent des pigments délicatement colorés. Certains chefs mixent également l’hibiscus séché jusqu’à l’obtention d’une poudre rouge carmin à incorporer dans les recettes sucrées ou salées. Autre option, plus rare : réhydrater les fleurs d’hibiscus, les émincer et les ajouter à des plats avec parcimonie, pour éviter une acidité trop prononcée.

Dernière alternative : déposer un calice séché dans une coupe de champagne… Une belle idée, pour apporter une touche colorée à un apéritif festif !

Au menu des suggestions des notes sucrées pour vos réveillons

  • Buche vanille intense Papouasie Insert confit framboise hibiscus, biscuit madeleine & croustillant chocolat blanc zéphyr
  • Sorbet fruits des bois & fleurs d’hibiscus